sports enfant

Comment intéresser les enfants au sport ?

L’activité physique est une composante essentielle de la santé, du bien-être et de l’éducation d’un enfant. L’éducation moderne accorde une grande priorité à l’aide apportée aux enfants pour qu’ils l’intègrent dans leur vie, mais de nombreux parents sont déçus de découvrir que leur enfant ne s’intéresse pas au sport. Dans ce billet, nous allons vous montrer comment encourager votre enfant à faire du sport tout en s’amusant.

Selon Thomas Jefferson, une personne de tout âge devrait consacrer au moins deux heures par jour à l’exercice, car « un corps fort développe un esprit fort ». C’est particulièrement vrai pour les jeunes ; non seulement les sports pour enfants permettent de garder le corps en forme, mais ils sont également bénéfiques pour le développement de l’esprit.

Le contact physique et le jeu sont les principaux moyens d’interaction de l’enfant avec le monde. Les enfants explorent les objets avec leurs mains après les avoir ramassés. Ils goûtent à la sensation grisante de la course et de l’essoufflement. Le travail d’équipe, la camaraderie et le plaisir sont tous des résultats naturels de ces activités, qui établissent des connexions neuronales favorisant le développement émotionnel et intellectuel de l’enfant.

Avec l’émergence des équipes scolaires, le sport peut jouer un rôle beaucoup plus important à mesure que les jeunes deviennent des adolescents. Si certains enfants sont instinctivement attirés par le sport, d’autres peuvent ne pas s’y intéresser. D’autres encore peuvent être complètement rebutés par le sport, ce qui peut être inquiétant pour les parents qui souhaitent que leurs enfants restent en forme.

Voyons comment présenter le sport de manière à en faire une activité de toute une vie qui va au-delà des équipes scolaires et des ligues de jeunes.

Pourquoi tant d’enfants se désintéressent-ils du sport ?

Pourquoi tant de nos jeunes se désintéressent-ils du sport alors qu’il est si important de les y intéresser ? Pourquoi 70 % des jeunes choisissent-ils d’arrêter de participer à des sports organisés avant l’âge de treize ans ? De plus, il y a tellement de sports différents parmi lesquels choisir qu’il y en a forcément pour tous les enfants. Alors, pourquoi certains enfants ne parviennent-ils jamais à trouver un sport qu’ils aiment ?

Il existe de nombreuses solutions, mais une partie du problème réside dans la manière dont nous présentons les sports à nos enfants. Certains enfants se sentent obligés de participer à des sports qui ne les passionnent pas vraiment. D’autres se sentent obligés de se concentrer sur un seul sport, ce qui peut être physiquement et socialement restrictif s’ils veulent en pratiquer d’autres.

D’autre part, nous négligeons souvent le fait que les muscles, les ligaments et les tendons ont besoin de repos, en particulier lors d’activités à fort impact comme le lancer, le sprint et le coup de pied. Nous devons nous rappeler que si les enfants veulent continuer à apprécier le sport, ils doivent prendre des vacances.

L’un des points communs de ces questions est notre tendance à oublier que nos enfants sont simplement cela : des enfants. Bien que nous devions chercher à leur inculquer des valeurs telles que l’attention et la détermination, nous devons également garder à l’esprit que l’enfance est une période de liberté bienheureuse dans la vie d’un individu. Cette même indépendance aide les enfants à explorer leur monde et à découvrir leurs passions, ce qui se traduit par un ensemble d’intérêts bien développés et la capacité de participer à une variété d’activités.

Les centres d’intérêt d’un enfant peuvent se succéder à une vitesse vertigineuse, ce qui amène les parents à penser qu’ils sont complices de l’éducation d’un dilettante. En tant qu’adultes, nous perdons de vue la liberté enfantine d’explorer tous les caprices et toutes les fantaisies qui ravissent nos sens, mais il existe des méthodes pour nourrir cette merveilleuse curiosité tout en enseignant des leçons essentielles sur le dévouement et le travail acharné.

Comment susciter l’intérêt de vos enfants pour le sport

Montrer l’exemple, pratiquer le sport ensemble, rester agréable et encourager plutôt qu’imposer le sport sont autant de moyens de faire en sorte que votre enfant intègre organiquement l’exercice dans sa vie.

Étant donné que les enfants apprennent par le biais de leurs activités, le simple fait de prêcher que la santé physique est vitale ne suffira pas à encourager leur amour des sports d’équipe. Montrer aux jeunes comment le sport peut leur être bénéfique de diverses manières peut les encourager à adopter le sport dans leur propre vie lorsqu’ils seront plus grands.

Les sports d’équipe pour enfants peuvent avoir un impact majeur sur la santé mentale et physique de votre enfant. En lui montrant le bon exemple dans votre vie quotidienne, vous l’aiderez à développer une image de soi et une perspective positives.

Examinons chaque exemple et voyons comment il influence le bien-être et le développement de votre enfant.

Exercer un leadership

N’oubliez pas que les enfants sont des éponges qui absorbent leur connaissance du monde en observant leurs parents. Cela peut être à la fois une bénédiction et une malédiction – après tout, qui n’a pas entendu l’expression « fais ce que je dis, pas ce que je fais » ? Si vous conduisez comme un fou ou laissez la cuisine en désordre, il y a de fortes chances que votre enfant suive vos traces.

De même, si votre enfant vous voit assis sur le canapé toute la journée à regarder la télévision, il aura peu de raisons de croire que l’exercice est vraiment nécessaire. Commencez par lui montrer l’importance du sport en le pratiquant.

Il existe une pléthore de méthodes pour montrer ce lien à travers le sport, et la majorité d’entre elles seront bénéfiques pour vous et votre enfant. Rejoignez une équipe de kickball après le travail. Allez courir. Rejoignez une salle de sport dans votre quartier. Sortez la vieille raquette de tennis ou les patins à glace si vous en avez. Il est possible de pratiquer des sports tels que le football, l’ultimate frisbee, le basket-ball, le base-ball, le softball et bien d’autres pour les personnes qui souhaitent pratiquer un sport occasionnel.

Faites du sport ensemble

Lancer une balle de baseball avec votre enfant est intrinsèquement américain, mais les avantages vont bien au-delà des bons moments passés ensemble.

C’est à vous, les parents, d’apprendre à votre enfant à associer le sport au plaisir. Parce que le sentiment de normalité d’un enfant se forme en voyant vos actions, enseignez-lui la valeur du sport en pratiquant ensemble des activités physiques agréables.

Apprenez à votre enfant à faire du vélo, puis faites des balades à vélo ensemble. Cela peut être aussi simple qu’une promenade dans la rue ou aussi aventureux qu’un tour en VTT à travers les forêts. Achetez un panier de basket et apprenez-lui à dribbler et à tirer. Si vous voulez aller à la salle de sport, emmenez votre enfant et prévoyez des activités amusantes pour lui.

Il est naturel d’initier vos enfants aux sports que vous aimez le plus. Toutefois, au fil du temps, observez attentivement votre enfant et évaluez s’il a l’air de s’amuser. Il est très possible qu’il ne s’intéresse pas du tout à votre sport préféré, ce qui est très bien – acceptez-le et passez à autre chose. Faites-lui découvrir divers sports pour savoir s’il a une affinité naturelle pour l’un d’entre eux.

Gardez l’esprit léger

Personne n’aime être obligé de faire ce qu’il n’a pas envie de faire. Les enfants apprennent l’importance des sports en regardant leurs parents en faire, et ils apprennent que les sports sont agréables en voyant les adultes s’amuser en les pratiquant.

Lorsque vous apprenez à votre enfant à jouer au basket, au baseball ou à tout autre sport, résistez à la tentation de lui mettre trop de pression. Au lieu de cela, gardez l’esprit léger et le cœur léger pour tout. Si un enfant n’aime pas le jeu, il ne sera pas intéressé par l’apprentissage d’une bonne technique de tir, alors assurez-vous de vous amuser avant tout.

Voici quelques idées pour rendre le sport agréable pour les enfants :

  1. Créez vos propres mini-jeux sur le thème du sport.

Imaginez que vous jouez au basket avec votre enfant de six ans. Vous remarquerez qu’il aime lancer le ballon le plus haut possible, puis sprinter pour le récupérer avant qu’il ne rebondisse. Vous aviez espéré qu’il serait passé maître dans l’art de faire des tirs en suspension depuis la ligne de faute, mais ce rêve ne semble pas se réaliser.

Au lieu de le forcer à cesser de faire ce qu’il aime, soyez créatif et essayez de trouver un mini-jeu unique que vous pourrez apprécier tous les deux. Par exemple, combien de fois pouvez-vous compter entre le moment où il lâche le ballon et celui où il l’attrape ? Vous pourrez peut-être créer votre propre tableau d’affichage. Cela renforce l’idée que le sport est agréable à pratiquer et que le but premier est de s’amuser.

  1. Invitez les copains de votre enfant à venir faire du sport avec eux.

Les enfants aiment jouer avec leurs amis, et le fait d’inviter un groupe d’amis à jouer est un excellent moyen de susciter une passion pour un sport.

Réfléchissez à la manière dont vous pouvez contribuer à faire de votre maison un lieu agréable pour une activité que votre enfant apprécie. Y a-t-il un terrain de football à proximité ? Avez-vous une cour qui pourrait être utilisée pour le baseball ou le football ? Avez-vous accès à des bois où des sentiers pourraient être aménagés ? Y a-t-il assez de place dans votre allée pour installer un panier de basket-ball, soit dans le sol, soit sur le côté de votre maison ?

Faire du sport devient encore plus significatif et inoubliable lorsque votre maison sert de lieu de rassemblement pour votre enfant et ses amis.

  1. Gardez une bonne attitude à l’égard du sport et évitez de laisser transparaître la déception.

Un enfant ne veut pas décevoir un adulte. Gardez toujours une attitude positive lorsqu’il s’agit de sport. Souriez souvent et ne laissez pas votre attitude s’assombrir, car cela peut mettre la pression sur un enfant et peut-être laisser une impression désagréable durable. Vous ne voulez pas que les enfants assimilent le sport à l’échec devant leurs parents ou leurs entraîneurs.

Dites quelque chose comme « on dirait que tu t’es bien amusé aujourd’hui » ou « tout ce qui m’importe, c’est que tu as tout donné et que tu t’es amusé ». Ces petits mots donnent l’impression que l’athlétisme n’ajoutera pas au stress de la vie, mais sera plutôt un endroit où il pourra être soulagé.

  1. Gardez à l’esprit que la durée d’attention des enfants est limitée.

N’ayez pas l’impression que vous allez vous concentrer sur une seule tâche pendant trop longtemps. Lorsque les activités durent trop longtemps, les enfants s’ennuient.

Changez les choses toutes les quelques minutes pour garder votre bambin diverti. Fixez-vous un objectif et veillez à ce qu’il ne devienne pas une source de tracas pour votre enfant en entrant dans un match de tennis en espérant gagner trois sets sur cinq. Passez à autre chose dès que vous constatez qu’il commence à se relâcher ou à s’ennuyer.

  1. Ne sous-estimez pas l’effet d’attraction que peut avoir le fait de regarder un match de sport avec d’autres personnes.

Après avoir vu « The Mighty Ducks », qui d’entre nous n’a pas eu envie de jouer au hockey ? « Il existe de nombreux films sportifs qui encouragent les enfants à tenter de nouvelles expériences. Les films de sport peuvent être un moyen amusant de piquer l’intérêt de votre enfant, qu’il s’agisse de l’aura brillante des lumières du stade sur un terrain de football ou de l’histoire d’un joueur de baseball.

Aller à des matchs de sport avec ses amis peut aussi aider à créer des liens et à développer le désir d’être membre d’une équipe. Emmenez la famille à un match de basket et passez un bon moment à le regarder. Plus votre enfant aura des expériences positives avec un sport, plus il sera susceptible de vouloir le pratiquer à l’avenir.

L’encouragement est préférable à la coercition.

Cela rejoint l’objectif de faire du sport un plaisir plutôt qu’une corvée. Lorsqu’il s’agit de faire participer votre enfant à des activités sportives, votre tâche consiste à rendre le sport passionnant plutôt que d’en faire une corvée.

Les gens, y compris les jeunes, n’aiment pas être mauvais dans quelque chose. Encouragez votre enfant s’il semble aimer un sport en lui disant ce qu’il fait bien. Même si vous dites seulement quelque chose comme « J’adore la façon dont tu soutiens l’équipe », vous augmentez la probabilité qu’il se sente bien dans sa propre contribution.

Par ailleurs, ne vous acharnez pas sur votre enfant pour qu’il répète sans cesse les exercices. Bien que vous souhaitiez certainement inculquer une éthique de travail aux enfants, gardez à l’esprit l’objectif le plus important : ils doivent s’amuser en faisant de l’exercice.

Même si un jeune travaille dur et excelle dans un sport, s’il cesse d’y prendre plaisir, il est peu probable qu’il le poursuive. Il s’agit d’un objectif à long terme : vous voulez que le sport fasse partie de leur vie non seulement en tant que jeunes, mais aussi en tant qu’adultes.

Les meilleurs sports pour les enfants à différents âges

À différents âges, les enfants aiment différents sports. Jouer aide les bébés et les jeunes enfants à améliorer leurs capacités motrices, il est donc essentiel de leur donner des jouets pour le faire. Un tricycle est un formidable début de mouvement et de plaisir autopropulsé pour les enfants de un à trois ans. Cette petite quantité de mouvement gardera votre enfant actif et l’encouragera à aimer les activités qui mettent son corps et son esprit au défi.

Des sports spécifiques deviendront appropriés à introduire aux jeunes après ces premières années essentielles. Certains sports, tels que les sports d’équipe organisés pour les enfants, sont mieux adaptés aux différentes années de la vie de votre enfant.

Comme les jeunes sont souvent initiés aux sports par le biais de jeux libres, ils développeront une passion pour l’activité physique, ce qui les amènera à pratiquer des sports d’équipe en grandissant. Ils pourront nouer des amitiés durables ainsi qu’un sentiment d’appartenance et de collaboration en étant membre d’une équipe. À mesure qu’ils grandissent, il est particulièrement important d’encourager leur goût pour l’activité physique et le mouvement. Faire du sport et rester actif dès le plus jeune âge améliorera leur attention mentale tout en maintenant leur corps en bonne forme.

Jetons un coup d’œil à quelques sports différents pour diverses tranches d’âge.

De trois à cinq ans

Les sports organisés ne sont souvent pas une option viable lorsque votre enfant est aussi jeune. Jouez à des jeux variés et faites appel à votre imagination. Lancer et frapper des ballons, jouer à la tague et à cache-cache, et faire du jogging sont autant d’activités qui peuvent intéresser les jeunes au sport.

N’hésitez pas à profiter de cette période pour initier votre enfant à des sports qu’il pourrait pratiquer plus tard. Apprendre à skier, à jouer au basket, à frapper une balle de golf ou à marquer un but sont d’excellentes méthodes pour éveiller son intérêt pour des passe-temps spécifiques.

Quels sports les enfants de trois ans peuvent-ils pratiquer ?

À trois ans, les enfants devraient être autorisés à jouer librement et à développer leur imagination sur le terrain de jeu. Les enfants apprécient cette forme d’activité car elle stimule leur croissance et leur développement. Elle leur donne également l’occasion de nouer des amitiés dès leur plus jeune âge.

Il est préférable d’éviter les sports d’équipe organisés pour votre tout-petit, car le jeu libre lui permet d’utiliser son imagination. En revanche, votre enfant peut manifester un intérêt pour certains sports. Si c’est le cas, encouragez-le à poursuivre sa passion pour ce sport. Ainsi, lorsqu’il sera plus âgé, il sera plus enclin à participer.

La natation, la danse, le karaté, la course et la gymnastique sont quelques-uns des meilleurs sports pour les enfants de trois ans. Ces sports encouragent le travail acharné et la concentration mentale au niveau individuel, ainsi que le travail d’équipe. Au fur et à mesure que votre enfant grandit, il affinera ses compétences et les mettra à profit dans un cadre collectif.

De six à neuf ans

À cet âge, les enfants qui commencent l’école s’intéressent à de nouvelles expériences et compétences. Les jeunes enfants accordent une grande importance à leur vie sociale et peuvent donc être attirés par les sports pratiqués par leurs camarades. Les activités sportives aident les jeunes à acquérir des capacités telles que coopérer, surmonter les désaccords et accepter la victoire et la défaite avec grâce.

Il existe de nombreuses possibilités pour les enfants de faire du sport, en particulier aux États-Unis. La gymnastique, par exemple, peut intéresser certains enfants. Bien qu’il s’agisse d’un sport essentiellement solitaire, il est tout de même enseigné en groupe pour permettre une grande socialisation. Les enfants aiment sauter sur des trampolines, faire des sauts périlleux, se jeter dans des fosses à mousse et autres activités.

Le football est un autre sport qui convient aux jeunes de six à neuf ans. À cet âge, les groupes de soccer vont de l’ultra-débutant aux ligues de jeunes. Les enfants apprécieront l’apprentissage de sports tels que le karaté, la danse, le tennis, le patinage sur glace et le ski.

Veillez à ce que la ligue à laquelle votre enfant s’inscrit soit agréable pour lui, et surveillez s’il semble intéressé par l’essai d’autres sports.

De neuf à douze ans

Lorsqu’un enfant atteint l’âge de la pré-adolescence, il commence à développer un sentiment d’indépendance. L’engagement social est également important pour lui, c’est pourquoi les sports de groupe lui conviendront probablement.

Le soccer, le hockey, le baseball, le basket-ball et d’autres ligues sportives commenceront à demander plus de temps aux enfants vers cet âge. Attendez-vous à passer beaucoup de temps à conduire les enfants aux entraînements et aux matchs, et profitez de l’occasion pour les soutenir et vous engager.

C’est également une excellente occasion de leur faire découvrir des sports qui ne sont pas forcément proposés dans leur école. Le vélo de montagne, l’escalade, le ski, le snowboard et la plongée peuvent attirer les enfants les plus audacieux qui cherchent un moyen de libérer leur énergie refoulée.

Les jeunes de la fin de l’adolescence et du début de la vingtaine

Lorsque votre enfant atteint l’adolescence, votre position en tant que parent change légèrement. Les adolescents étant plus autonomes, ils sont plus enclins à prendre leurs propres décisions sportives.

L’encouragement, le soutien et la transparence doivent faire partie de votre quotidien. Si une équipe sportive de lycée cause à votre enfant plus d’inquiétude que de plaisir, il peut souhaiter l’abandonner. Si, en tant que parent, il peut être difficile d’accepter une telle décision, rappelez-vous notre mantra : le sport doit être agréable.

La sécurité dans le sport

L’époque où l’on mettait sa vie en jeu pour un sport est révolue. Les blessures sont désagréables, gênantes et coûteuses, et elles peuvent facilement amener les enfants à s’éloigner du sport. Si votre enfant pratique des sports à fort impact comme le football ou le hockey, insistez sur l’importance de la sécurité – les sports ne sont pas forcément dangereux et peuvent être pratiqués en toute sécurité !

Votre enfant sera en mesure d’aborder son sport d’équipe de manière sûre et efficace si vous le prévenez des blessures potentielles. Encouragez des pratiques sportives variées qui augmenteront la sécurité de votre enfant afin qu’il reste actif et en sécurité. Insistez sur l’importance de s’échauffer et de s’hydrater, par exemple. Ces deux comportements réduiront le risque de jeux dangereux, comme le fait pour les enfants de se blesser à un muscle ou de ne pas fournir à leur corps l’énergie dont il a besoin avant de se livrer à un exercice physique intense.

Veillez également à prévoir suffisamment de temps pour la relaxation et la récupération. L’intersaison ne doit pas nécessairement se résumer à un conditionnement intensif ; elle doit plutôt comporter une variété d’autres activités. Cette combinaison aidera votre jeune à trouver un équilibre sain entre sa vie personnelle et les sports d’équipe. Comme il ne sera pas épuisé ou surmené s’il trouve un équilibre entre l’activité physique et les autres éléments de sa vie, votre enfant développera un intérêt à plus long terme pour son sport.

Le sport permet de nouer des amitiés

La compétition, le travail d’équipe, le succès, la défaite, le conflit et la résolution sont tous présents dans les sports. Faire partie d’une équipe sportive inculque l’importance de veiller sur les autres, d’instaurer la confiance et de respecter l’autorité et les autres coéquipiers.

Faire partie d’une équipe peut renforcer l’estime de soi, et les enfants confiants ont plus de facilité à s’adapter aux situations scolaires et sociales. Mais, indépendamment du talent athlétique inné, le simple fait de faire partie d’un groupe offre aux individus la possibilité de se lier aux autres.

Le sport est un formidable égalisateur car il rassemble des élèves de tous horizons, de toutes cultures et de toutes écoles. Ils offrent aux enfants une occasion passionnante de nouer des liens avec des personnes qui ne font peut-être pas partie de leur groupe de pairs sur le plan scolaire, ce qui leur donne une meilleure chance de trouver quelqu’un avec qui ils se sentent bien.